ja_mageia

Accueil Résultats Résultats "Carton plein" pour la prépa de Brémontier
"Carton plein" pour la prépa de Brémontier

Article paru dans Sud-ouest - Samedi 23 juillet 2011

Pour la 3e année consécutive, la classe prépa du lycée Nicolas-Brémontier a assuré un taux de réussite de 100 %. Tous ses étudiants sont admis.

Noémie Laurens n'en revient pas. À 20 ans, elle intègre en septembre HEC, la plus fameuse école de commerce de France. Avec en poche un bac techno, ce n'était pourtant pas gagné pour cette jeune fille originaire de Bourg-sur-Gironde. En 2009, la brillante lycéenne obtient son Bac STG avec mention « Très bien » et avec en prime la meilleure moyenne d'Aquitaine. À ce titre, elle reçoit même la médaille des membres de la Légion d'honneur.

Durant son année de terminale à Jaufré-de-Rudel à Blaye, conscient des capacités de Noémie, son professeur de comptabilité l'encourage à intégrer la classe prépa du lycée Brémontier.

Noémie Laurens (à droite) fête avec ses camarades et leurs professeurs les excellents résultats aux concours des écoles de commerce. Photo Fabien Cottereau

Unique en Aquitaine

Créée en 2007, cette classe préparatoire ECT (économique et commerciale, voie technologique) est unique dans son genre sur l'Académie d'Aquitaine. « Je me suis rendu compte qu'il n'en existait pas dans toute la région, alors qu'il y avait un réel besoin pour des bacheliers issus de filières technologiques », explique Gérard Filipuzzi, proviseur du lycée Nicolas-Brémontier.
Exclusivement destinée aux bacheliers STG (sciences et technologie de gestion), cette prépa particulière a un objectif : permettre à ces élèves de préparer le concours des grandes écoles de commerce au même titre que les bacheliers des filières généralistes (L, S ou ES).
Pour la soutenir dans sa démarche, la prépa a fait appel à l'une des meilleures écoles de commerce, l'INSEEC Business School. « Nous avons tout de suite accepté le partenariat. Car avoir une ouverture scolaire et sociale est aujourd'hui essentiel pour notre école. Et pour ça, nous nous devons d'accueillir des étudiants aux profils différents. Raison pour laquelle nous consolidons aujourd'hui ce partenariat en signant la convention de la Cordée de la réussite », explique Edgard Girard, directeur de l'INSEEC (lire ci-dessous).
Cette collaboration a notamment permis aux étudiants de la classe prépa de bénéficier d'un programme de tutorat ; des jeunes de l'INSEEC les conseillaient sur la méthodologie des oraux, des concours. Par ailleurs, ils ont pu suivre quelques cours dans les locaux de l'école de commerce.

« Un rêve inaccessible »

Comme Noémie, ses camarades de promotion pensaient ne jamais pouvoir y arriver. « Beaucoup de ces étudiants s'autocensurent. Ils s'imaginent que leurs études initiales ne leur donnent pas naturellement accès à de longues études. Ils pensent être cantonnés à un BTS alors qu'ils peuvent aspirer à plus », explique Francine Burlaud, professeur de lettres. Et tout l'enjeu est là pour le corps professoral : redonner confiance à ces élèves. « Ils doutent énormément d'eux et on doit, durant ce temps de préparation, leur faire comprendre qu'ils peuvent y arriver à force de travail, de courage et de détermination », confie Nicole Eparvier, professeur d'économie et de gestion au sein de la classe prépa.
Et la méthode semble avoir plutôt bien marché. Pendant deux années, les étudiants ont travaillé dur pour combler les lacunes qu'ils avaient en anglais et en culture générale. « Ça a été un choc thermique pour moi d'intégrer cette prépa. Moi qui n'ai jamais vraiment beaucoup travaillé à l'école, j'ai dû apprendre à le faire. Je me souviens que je me levais tôt le matin pour bosser… Ce que je n'avais jamais fait ! » assure Salah Dehni, 22 ans.
Le résultat est là. Tous les 21 élèves de cette 3e promo ont été admis dans plusieurs écoles de commerce. Mais, parmi eux, certains appréhendent déjà leur intégration. « Je sais bien que je n'ai certainement pas le profil habituel des étudiants qui entrent à HEC. Je viens d'une filière technologique, d'une autre classe sociale et d'une autre région. ça m'inquiète un peu mais je me dis que j'ai eu le concours comme eux tous et que, passé les préjugés d'un premier abord, je pense qu'après ça ira », conclut Noémie.

 


Les « Cordées de la réussite »

L'INSEEC et la classe prépa du lycée Nicolas-Brémontier ont voulu consolider un partenariat qui dure depuis quatre ans, en signant la convention des « Cordées de la réussite ». Ce dispositif national initié en 2008 par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche vise à promouvoir l'ambition scolaire chez les jeunes et à favoriser une plus grande diversité sociale dans les formations d'excellence. C'est dans cette optique que des établissements d'enseignement supérieur, des collèges et des lycées nouent des partenariats afin de réaliser différentes actions, pour aider les étudiants à évoluer dans leur parcours scolaire. Tutorat, accompagnement académique, scolaire ou culturel sont les mesures dont peuvent bénéficier les élèves d'établissements concernés. Depuis 2008, on comptabilise déjà 254 cordées. Pour 2011, l'État vise la signature de 300 cordées d'ici la fin de l'année.


 

Ange Claudia Lipemh - Sud-Ouest - Samedi 23 juillet 2011

Lien vers l'article original : Carton plein pour la prépa de Brémontier

 

Réseaux sociaux

Présentation CPGE

Fiche de présentation de la CPGE Brémontier
Cliquer sur l'image pour télécharger la fiche de présentation.

Partenariats

Bordeaux EM



Vers les Ecoles

Suite...